Tout savoir sur les drones de course : pratique sportive, guide d’achat…

Tout savoir sur les drones de course : pratique sportive, guide d’achat…

Une nouvelle pratique sportive prend de l’ampleur depuis quelques mois : il s’agit du Drone Racing, aussi appelé Drone Racer, Drone FPV ou FPV Racing. Ce sport mêle technique, réflexe et concentration lors d’une course entre plusieurs adversaires. Différente du combat de drone, la course se déroule en intérieur et se développe de plus en plus. Voici donc tout ce que vous devez savoir sur la question.

Le Drone Racing en détails

Le Drone Racing consiste donc à une course entre plusieurs drones. Etant un sport en salle, la discipline se pratique avec des appareils de taille moyenne à très réduite. Ces derniers sont très nerveux et extrêmement maniables, et se pilotent en FPV (First Person View = vue à la première personne).

En effet, le pilotage du drone ne se fait pas en vue directe mais en FPV.  Ce système fonctionne à l’aide d’une paire de lunettes spéciale, qui retransmet en temps réel ce que voit le drone. Le pilote est alors en parfaite symbiose et ne voit qu’à travers son drone, ce que l’on appelle alors le vol en immersion.  La pratique du Drone Racing apporte ainsi des sensations inégalées de vitesse et de vol, même en restant assis.

Cependant, le Drone Racing n’est pas destiné à tous. Ce sport exige la maîtrise d’un pilotage nerveux en course ou en basse altitude, et est donc réservé aux joueurs possédant déjà une expérience dans le monde du drone. Sportive et difficile à contrôler, il est enfin fortement déconseillé d’offrir une machine de course aux enfants.

Les caractéristiques d’un bon drone de course

Pour être le meilleur en Drone Racing, il est important de posséder le bon drone de course. Il vous faut en effet un drone spécialisé, conçu exprès pour ce type d’activités.

Il existe ainsi de nombreux modèles de drones de course. La première chose à vérifier est la taille de l’appareil, qui dépend de la taille du châssis, ainsi que par extension son format. Le drone de course doit en effet être ultra-compact : on parle d’un format de 180mm voire 130mm pour les courses en salle. Pour les courses en extérieur, plus rares, on préfèrera du 210mm et du 190mm. Vous pouvez monter jusqu’à 250mm, une classe longtemps utilisée et plébiscitée par les joueurs.

Il vous faudra également vérifier la structure de votre drone de course. Par exemple, une conception en carbone est plus résistante aux chocs qu’une structure en plastique dur. Enfin, la puissance des moteurs et la qualité du FPV sont à surveiller. Vous devrez en effet investir dans de bonnes lunettes si vous voulez maîtriser le Drone Racing. Pour les débutants, la référence du masque Quanum DIY FPV V2 de chez Hobbyking est souvent recommandée.

Laisser un commentaire

*