Don en ligne aux associations : Youtube teste un nouveau système

Petite révolution dans le monde Youtube : le géant de l’hébergement de vidéo propose désormais une solution pour faire des dons en ligne. Même si pour le moment ce système de don aux associations est réservé aux Etats Unis, on fait le point sur cette nouveauté.

Don en ligne : Youtube philantrope ?

Youtube c’est plus d’un milliard d’internautes réguliers et des heures et des heures de vidéos visionnées chaque jour (cela représente des millions d’heures de visionnage). Face à un tel succès et la génération de revenus publicitaires conséquents, Youtube tente de mettre un peu de cette notoriété au service des associations et des ONG, en facilitant le don en ligne. Faire un don en ligne à une association est rendu possible sur la plateforme grâce à un système de dons intégré au sein même des vidéos. Encourager le don aux associations est ce que souhaite Youtube.

Comment fonctionne le système?

Bien belle ambition mais comment fonctionne ce système ? Les créateurs de vidéo sont invités par l’hébergeur à mettre en avant une association de leur choix sur leur chaîne et directement dans leur vidéo. Une fois que la vidéo est configurée pour permettre le don en ligne, l’internaute voit tout simplement le nom de l’association sur la vidéo grâce à une fiche spécifique. Il lui suffit ensuite de cliquer sur ce nouveau bouton présent sur la vidéo du Youtubeur, afin de rentrer le montant du don qu’il souhaite faire.

La somme est directement prélevée sur le compte Google du donateur (dont il se sert pour des achats sur le Play Store notamment). Ce système très simple d’utilisation ne demande même pas de sortir sa carte bleue.  De quoi faciliter et inciter encore un peu plus les dons aux ONG et aux associations.

Youtube et Google seraient désormais devenus de bons samaritains ? Si l’initiative est louable, il ne faut pas perdre de vu que l’objectif est à terme de s’étendre au e-commerce (un produit vu dans une vidéo pourrait être acheté directement en cliquant sur la vidéo) et de tester pour l’heure le système. Si pour le moment aucune commission n’est prélevée aux associations, il en serait tout autre pour les e-commerçants.

Laisser un commentaire

*